Travail au noir, mariage blanc
Où va ma vie en attendant
Travail au noir, mariage blanc
En attendant, c’est pas marrant

J’travaille un peu quand je peux
Je vends mes bras à qui en veut
Ca ne se voit pas mais je sais tout faire
J’ai treize métiers et des misères,
Quatorze misères…

C’est une étape, m’avait-on dit
C’est juste un rôle qu’il faut jouer
De la paperasse qu’il faut gérer
Faut d’la patience pour s’insinuer
Ainsi nuit et jour…

Le temps s’écoule, la vie aussi
Le rêve s’égare dans les nuées
Faut s’accrocher même sur les bords
Coucher par terre à Gare du Nord
Encore et encore…

Travail au noir, mariage blanc
Où va ma vie en attendant
Travail au noir, mariage blanc
En attendant, c’est pas marrant

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.